Quality Control Blog

Gestion de la qualité

Tests produits : 5 différences majeures entre les tests en laboratoire et pendant une inspection

AQF_5 Differences Between Product Testing During An Inspection vs Lab Testing

La confusion entre les tests produits en laboratoire et ceux effectués pendant une inspection est fréquente. Bien qu’ils aient tous deux un objectif commun ; à savoir garantir la conformité des marchandises, leurs approches sont fondées sur des perspectives différentes et nécessitent une expertise particulière.

Définitions générales

  • Un test en laboratoire garantit que les produits sont conformes aux règlementations nationales du pays d’importation.
  • Une inspection de produit garantit que les produits sont conformes aux exigences du client, aux spécifications du produit et au niveau de qualité souhaité. Ce procédé s’articule autour de contrôles visuels en plus de tests basiques du produit, également appelés des tests sur site.

 

5 différences entre les tests de produits pendant une inspection et les tests en laboratoire

 

1- L’environnement de test du produit

Environnement contrôlé

Les laboratoires effectuent des tests dans un environnement contrôlé dans des conditions définies par la norme applicable. L’équipement de test est régulièrement étalonné afin de garantir des résultats aussi précis et fiables que possible. Un test en laboratoire garantit une analyse effectuée dans les conditions requises et permet ainsi de certifier la conformité du produit par rapport aux normes.

Conditions basiques

Étant donné que la plupart des équipements de test sont lourds et volumineux, les inspecteurs qualité effectuent certains tests seulement si l’équipement nécessaire est disponible sur le site de production. Ils vérifient la date du dernier étalonnage afin d’évaluer la fiabilité du résultat. Néanmoins, les tests produits sont généralement effectués dans des conditions basiques qui pourraient ne pas correspondre à celles requises par les normes. Par exemple, lorsque l’humidité ou la température est élevée dans la salle de test, le résultat d’un test d’hydratation varie. Par conséquent, le résultat de ce test pendant une inspection de produit ne peut être utilisé qu’à titre de référence. Il ne peut être utilisé pour certifier la conformité aux normes en raison de l’environnement non-contrôlé. 

2- Objectif du test de produit : conformité légale ou qualité exigée par le client

Exigences relatives aux normes et règlementations

Le test en laboratoire contrôle la sécurité d’un produit ou sa conformité par rapport aux normes et règlementations applicables dans le pays de destination des marchandises. Toutefois, le fait que les marchandises passent les tests prescrits ne signifie pas nécessairement qu’elles soient adaptées au consommateur final. La conformité n’est qu’un élément de la qualité en ce qui concerne les attentes des consommateurs.

Vos exigences

L’inspection de produit évalue la qualité des produits fabriqués en fonction des exigences du client, lesquelles reflètent les attentes de l’utilisateur final du produit. Ce processus ne garantit pas nécessairement la conformité envers les normes mais assure que le produit correspond bien aux spécifications jugées importantes par le consommateur final.

3- Échantillonnage de produit

Quelques pièces

À cause des coûts et de la nature souvent destructrice des tests, le nombre d’échantillons soumis à des tests en laboratoire est bien moins important que le nombre d’échantillons contrôlés pendant une inspection.

Des dizaines ou des centaines

Lors d’une inspection de produit, les inspecteurs qualité utilisent la norme ISO 2859-1 (souvent désignée en tant que tableaux AQL) afin de déterminer le nombre d’échantillons à contrôler. Pour les grands lots, il peut être nécessaire de tester des centaines d’échantillons. Par exemple, pour une commande de 10 000 balles en mousse pour bébés, destinées à être exportées en Europe, un laboratoire a besoin de 6 échantillons pour vérifier la conformité avec les normes EN 71 et ISO 8124. Lorsqu’un inspecteur qualité effectue une inspection avant embarquement, il contrôle 200 pièces (selon le niveau II d’inspection générale) et, entre 5 et 200 produits en fonction de la complexité des tests. 

4 – Fréquence des tests produits

Une ou deux fois au cours du cycle de vie du produit

Le test en laboratoire est généralement effectué une fois au début d’un nouveau projet, et éventuellement une nouvelle fois pendant la production. Les tests initiaux permettent d’assurer la capacité du fournisseur à se conformer aux normes. Le deuxième test contrôle les matériaux, la conception du produit et la conformité du produit final par rapport aux normes applicables lorsqu’ils sont produits à grande échelle. La plupart des entreprises n’ont pas recours à des tests en laboratoire pour des commandes répétées car elles supposent que le fournisseur continuera d’utiliser les mêmes matériaux et reproduira une conception identique au premier lot.

À chaque fois qu’un nouveau lot est fabriqué

Les inspections de produit devraient être effectuées à chaque fois qu’un nouveau lot est fabriqué, et de préférence à des étapes différentes du processus de production. Même si la conception et les matériaux utilisés pour la fabrication des marchandises restent identiques, et que le produit est initialement conforme aux normes spécifiques, cela ne signifie pas que la qualité restera constante dans le temps ou que vous ne rencontrerez aucun retard de production. Des inspections régulières sont nécessaires afin de veiller à ce que la qualité du produit corresponde toujours aux attentes du consommateur et afin d’éviter toute interruption sur la chaîne d’approvisionnement.

5. Le temps requis pour une inspection de produit

Les tests en laboratoire prennent toujours plus de temps qu’une inspection de produit.

Les résultats ne sont pas disponibles aussi vite que pour une inspection de produit car : • Les tests sont généralement plus détaillés et analysent chaque composant et matériau utilisé pour fabriquer le produit, y compris la peinture. • Les tests sont plus compliqués et plus longs (ils peuvent impliquer des manipulations chimiques ou nécessiter que le test soit répété pendant plusieurs heures ou jours). • Les organismes tiers indépendants en charge du test du produit sont généralement hors site. L’inspecteur qualité est chargé de leur envoyer des échantillons de produit sélectionnés aléatoirement.

Remarque : Les tests produits en laboratoire peuvent contribuer à rallonger les délais. Lorsque vos délais de livraison sont très courts, vous devriez planifier les tests en laboratoire le plus tôt possible si vous souhaitez obtenir les résultats avant l’expédition des produits.

Par exemple, lorsqu’un test en laboratoire est demandé pour vérifier la conformité d’un jouet avec la norme EN 71 part 1, 2, 3, le laboratoire a besoin de 5-7 jours pour tester et fournir le résultat final. Quant à l’obtention d’un certificat CE, requis par l’Union Européenne, cela prend 2 à 3 semaines. En comparaison, l’inspection d’un produit de la catégorie jouet est effectuée un à deux jours après en avoir fait la demande. Vos produits passent un contrôle qualité, ils sont testés et vous recevez un rapport détaillé dans un délai de 24 à 48 heures.

0
Keywords:
Picture of Claire Piccinno, writing for Asian Quality Focus

Claire Piccinno

Après avoir expérimenté des problèmes critiques de qualité en tant que trader en Asie, Claire a décidé de se spécialiser dans le contrôle qualité à partir de 2009. Elle est l'actuelle responsable Marketing d'AQF.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suggestions
7 Partages
Partagez5
Partagez2
+1
Tweetez